Cesser de caricaturer l’autre

C’est le message que je retiens de ce séminaire « Minds at Work » à Cambridge avec Lisa Lahey et Robert Kegan.
On a trop tendance à juger d’un coup d’oeil, à caricaturer l’autre après un seul regard : celui-là est timide, celle-ci est isolée, trop belle pour être intelligente, etc…
A ce séminaire, les participants ont vraiment ouvert leurs coeurs, et nous avons pu entrevoir qu’ils étaient aussi complexes que les nôtres.
C’est je crois, pourquoi le travail autour de la carte de l’immunité marche si bien. Parce qu’une atmosphère de confiance est créée, on peut dire la vérité sans crainte, communiquer vraiment.
Tout le contraire de ce qui se passe dans mon environnement de travail, où il faut (ou bien où on croit qu’il faut) toujours prétendre que tout va bien, qu’on est les meilleurs, etc…
Les séminaires Minds at Work sont dynamiques, le format change sans arrêt, on commence derrière des tables d’écolier, puis on travaille par deux, puis les tables deviennent rondes, puis on se retrouve en table ronde avec d’autres personnes, puis dans de nouveaux tête à tête.
C’est une véritable chorégraphie. Bravo.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Un Commentaire

  1. Maintenant que je lis en détail « Compassion et Haine de soi » de Théodore Rubin, il m’apparaît clairement comment des préjugés qui me poussent à cataloguer les autres, à les juger au premier regard, m’ont été inculqués par la structure de la société dans laquelle je vis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.