Le « tipping point » du processwork francophone

Le processwork, diffusé dans le monde entier par Arnold et Amy Mindell, tire ses racines de la psychanalyse jungienne, du chamanisme et de la physique quantique. L’école française met l’accent sur les processus de groupe qui permettent de « jouer » les conflits en cours dans un groupe, une organisation, une famille. Dans ce processus qui s’apparente au théâtre, les participants incarnent les rôles, et jouant sur les polarités, les rôles opposés. Ils se rapprochent lorsqu’ils sont en accord avec ce qui est dit, et s’éloignent lorsqu’ils sont en désaccord. Ceci ressemble à la vie, n’est-ce pas, sauf qu’un processus est facilité, c’est-à-dire que des facilitateurs prêtent attention à tout ce qui se passe et le nomment. Ils interrogent les positions minoritaires, donnant ainsi la parole aux sans-voix, aux laissés pour compte, qui détiennent pourtant énormément d’informations sur la situation. Ainsi, alors qu’ils ont habituellement un rang faible, ils peuvent s’exprimer à égalité avec ceux qui ont habituellement un rang élevé et se trouvent attaqués. Le processwork s’appuie sur l’énergie du conflit pour obtenir des informations souvent cachées dans une situation donnée.

Un groupe de processworkers francophones a créé l’association « Maison du Processwork » pour diffuser cette méthode ; des séances mensuelles sont organisées depuis 5 ans au Forum 104 à Paris ; le processwork atteint d’autres villes de France comme Grenoble, Lyon, Nice. Il s’invite au « Grand débat national » de 2019. « Maison du Processwork » regroupe des processworkers formés à l’Ecole Française, et d’autres en formation au Deep Democracy Institute (DDI). En octobre 2020, un séminaire de formation DDI sera organisé à Paris avec comme invités Max et Ellen Schupbach qui diffusent le processwork dans le monde entier.

Vous trouverez sur ce site, dans la rubrique Boutique, les premiers documents en français sur le processwork, et notamment le 1er cahier du processwork et de la démocratie profonde (les deux termes sont synonymes).  Une plaquette présentant le processwork est disponible ici.

Suivez les informations sur le site https://processwork.info et sur la page Facebook de l’association Maison du Processwork.  

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.