Les fantômes familiaux

Dans certaines familles, il existe des traumatismes tellement forts tels que la mort d’un enfant, des abus sexuels, des avortements, des abandons, qu’ils ne peuvent pas être métabolisés ou guéris. Ils demeurent sous forme de « fantômes » qui vont hanter toute la descendance conduisant à des répétitions, des passages à l’acte incompréhensibles, des comportements stéréotypés. Tout ce qui n’est pas guéri dans la lignée revient sous forme de fantôme. Les enfants sont les dépositaires en dernier lieu de ces secrets de famille, et ils vont tenter de les mettre en acte pour « guérir leurs parents ». Les enfants sont télépathes, nous dit Bruno Clavier, psychanalyste trans-générationnel. Il relate par exemple comment un enfant, va reproduire la tentative de suicide de sa mère (dont elle n’a jamais parlé). Il se retrouve avec une jambe paralysée, et placée dans une gouttière. Or, lorsqu’il avait 3 ans, elle lui a dit au revoir et a tenté de se jeter du toit. Mais sa jambe coïncée dans une gouttière, l’a sauvée. Ce n’est qu’un des nombreux exemples qu’il cite dans ses livres dont le dernier s’intitule « Ces enfants qui veulent guérir leurs parents » ; il n’est pas rare que quelques séances de thérapie suffisent en présence des parents où le fait de nommer ces vécus familiaux va normaliser la situation. Pour les adultes, c’est plus compliqué mais il est possible de guérir de ces fantômes familiaux. Ceux-ci, selon une malédiction biblique, affectent la famille sur 7 générations. Aujourd’hui en France, la plupart des actes d’état civil peuvent être consultés dans les archives en ligne. Il en est de même pour les recensements qui sont comme les photographies d’un village à un instant donné. En réalisant son arbre généalogique complet (il inclut toutes les fratries avec les actes de naissance et de décès, les dates et lieux de mariage), on peut mettre en évidence les traumatismes. Un tel est mort jeune, un autre a été orphelin ou enfant naturel. Une mère a perdu un enfant et le suivant est un enfant de remplacement. On retrouve un trou dans la fratrie, signe d’une fausse couche ou d’un avortement, et cela se répète de génération en génération. On peut traquer les signes d’un grand amour perdu, mort à la guerre, ou gâché par un mariage de raison ou d’affaires. L’indicible, tel que les horreurs de la guerre ou de la déportation, cherchent à s’exprimer. Les fantômes sèment de petits indices en cours de route comme des répétitions dans les dates. A un ou deux jours près, la date de mariage est celle de la mort d’un grand-parent. Le choix des prénoms aussi est significatif, par exemple les Françoise ou François sont là pour dire la vérité. Il en est de même pour les maladies qui sont très parlantes pour repérer les fantômes. Bruno Clavier fait profiter dans ses livres et dans ses ateliers de son immense expérience : à telle époque, l’infanticide n’était pas rare, sauter par la fenêtre signale un avortement, etc… Suffit-il de repérer le fantôme pour l’apaiser ? Bruno Clavier qui a étudié le chamanisme avec les amérindiens, propose des rituels de lumière. Des méthodes de communication profonde accompagnée ou l’aide de médiums permet de communiquer avec ces fantômes et de les guider vers la lumière. Dans tous les cas, la compréhension de certains comportements « plus forts que soi » est très utile, et peut s’accompagner de leur disparition. Dans le couple, il n’est pas rare que les arbres généalogiques soient en miroir et se complètent. L’observation de la descendance est également très utile. Lorsqu’on a accès au secret de famille, on découvrira après coup de nombreux autres indices encore. La découverte du secret peut déstabiliser un équilibre familial. Mais aussi, il se peut que de petits signes annoncent que la famille va mieux : des cousines bâillonnées par le secret, se reparlent. De l’autre côté, les trois petites filles ont changé de travail pour quitter des conditions insatisfaisantes. Mais le plus emblématique est que la tante Françoise est venue à Noël toute vêtue d’or !

Pour voir le film de Marine Billet, Ces liens invisibles, qui parle de psycho-généalogie : https://www.felinfilms.fr/

A propos des secrets, je recommande aussi le film : Le nom des gens.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.