L’orientation créative/répondante-réagissante

Robert Fritz explique dans « Le chemin de la moindre résistance » en quoi l’orientation créative est différente de l’orientation répondante-réagissante à laquelle sont habitués la plupart d’entre nous.

Une personne dans l’orientation répondante-réagissante vit dans une sorte de labyrinthe. Les circonstances en sont les murs. La vie de la personne consiste à négocier à travers le labyrinthe.

L’orientation répondante-réagissante est inculquée dès l’enfance. Il y aurait une « bonne » façon de faire les choses, et tout jeune l’enfant est déjà « supposé savoir  » ce qui est bien. On lui lave le cerveau que les circonstances seraient la force dominante, et on lui apprend à s’y adapter. L’école enseigne à se conformer. Certains passent leur vie à éviter les circonstances ou à se prémunir contre elles. L’autre solution est de réagir aux circonstances (être contre). Dans tous les cas, le chemin de moindre résistance est d’osciller entre réponse aux circonstances ou réaction contre eux, et l’on se sent bien désemparé.

Bonne nouvelle, il est possible de choisir l’orientation créative, et c’est ce que propose l’auteur.

Les créateurs sont impliqués dans la vie à un niveau où il y a toujours la possibilité que quelque chose de nouveau et merveilleux se produise, qui n’a jamais existé auparavant.

C’est vivre dans un univers différent.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.