Atelier Créativité dans un séminaire d’entreprise

Le thème de l’atelier était « Imaginer/Créer/Rêver/Délirer/Se lâcher sur l’entreprise dans dix ans ».
Les consignes étaient celles de Robert Fritz (Le chemin de la moindre résistance) :
– Ne pas se limiter à ce que l’on croit possible
– Rêver indépendamment des moyens à mettre en oeuvre pour réaliser le rêve
Des groupes d’une douzaine de personnes rassemblaient des représentants de tous les statuts.
Dans un premier temps une phase de réflexion personnelle de 5 minutes était prévue. Cela a semblé interminable à certains. De façon intéressante, certains n’étaient pas capables de réfléchir en restant assis autour d’une table.
Puis chacun a pu prendre la parole pour décrire sa vision, et cela dans une très bonne écoute. Un modérateur est tout de même nécessaire pour empêcher certains de monopoliser le temps de parole.
Quelques notions qui pourraient être débattues lors de la restitution :
– les récriminations et les doléances, ce n’est pas créer
– résoudre les problèmes, ce n’est pas créer
– s’affranchir des moyens à mettre en oeuvre : certains recherchent la plausibilité « Cela se fait aux Etats-Unis »
– indépendamment de ce qu’on croit possible : certains réagissent « Mais là vous rêvez à 30 ans, et non pas 10 ! »
– ne pas se limiter
La créativité des uns et des autres s’exprime dans la restitution (des accessoires avaient été fournis) :
– poster
– interview (cela faisait partie des suggestions)
– chorale (totalement imprévu)
Dans la bonne humeur générale, une vision commune partagée par les différents groupes se dégage et se fortifie : le lieu de travail, l’absence de directeur dans le futur, les équipements de convivialité, le budget illimité (certains ont enfreint la consigne « indépendamment des moyens » en expliquant comment ils allaient l’obtenir).

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.