Soyez votre meilleur ami

de Théodore Rubin

Ce livre dont le titre anglais est « Compassion et Haine de soi » a changé ma vie à deux reprises. Récemment, il a eu la capacité de me libérer de la peur.
Quelques pensées du livre : celle-ci est la seule que j’aie retenue à la première lecture il y a trente ans.

Je suis moi parce que je suis moi, je n’ai rien à prouver pour justifier mon existence

Il m’a autorisée à vivre, sans forcément produire, sans forcément vouloir faire de grandes choses.
Autorisée à avoir des loisirs, à perdre mon temps, à profiter de la vie. A être aussi bon avec soi-même qu’on l’est avec les autres.
J’ai pu identifier les crises de haine de soi (les migraines lorsqu’on a fait une très bonne conférence, se tordre la cheville chaque fois qu’on se congratule intérieurement, l’anxiété qui survient lorsque tout semble aller très bien…)

L’anxiété est la voie royale pour découvrir des illusions, et peut-être pour arriver à une désillusion réaliste.
L’illusion est présente chaque fois qu’on trouve une position de fierté chez soi-même.
L’addiction au succès conduit inévitablement à une haine de soi profonde et une dépression.

Il est nécessaire de renoncer à des attentes exorbitantes et de limiter ses buts aux possibilités humaines. Etre humain plutôt que être génial !

Exemple de l’orateur stressé par la conférence ou le cours qu’il va donner. Il espère hypnotiser son auditoire, faire passer un message extraordinaire, être le professeur qu’on n’oubliera jamais, donner la meilleure conférence qui ait jamais eu lieu…

L’auteur décrit aussi tellement bien les injonctions contradictoires auxquelles on est soumis et la complexité du monde moderne.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.