Sept langages pour une transformation

Le livre précédent de Kegan et Lahey, donne une version moins élaborée mais déjà très intéressante du processus décrit dans Immunity to Change.
Dans le chapitre 7 qui décrit un processus de changement à l’échelle d’une entreprise, quelques unes des idées de « Sept langages » sont reprises pour introduire la nécessité d’un changement.
Le langage par défaut, disent les auteurs, est celui de la plainte et de la récrimination, qui consiste à chercher des causes externes aux difficultés de changement (tellement prévisible, tellement utilisé, et si peu efficace !)
Ensuite, afin d’amener l’équipe à partager une vision commune, les auteurs introduisent le langage de l’accord public. L’idée est que le groupe se mette d’accord sur un ensemble de règles (dire les choses directement à la personne concernée par exemple). Or le but des règles, est qu’elles soient violées, afin de pouvoir en parler.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.