Guérir la haine de soi pour guérir la haine des autres

C’est vraiment quelque chose de crucial, cette haine de soi, dont le titre en français (Soyez votre meilleur ami) ne tient pas compte.
La haine de soi s’exprime dans les actes manqués, dans les punitions que l’on s’inflige lorsque tout va bien (être malade pendant les vacances ?)
Elle est due, explique Théodore Rubin, à la capacité qu’ont les humains de réfléchir, de s’examiner, et de réagir non seulement aux messages, mais aux tons de voix, aux impressions, aux sentiments supposés.
C’est finalement à cette haine de soi que l’on attaque, en analyse, ou qui ressort dans les grandes croyances mises à jour par les cartes d’immunité au changement.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.