Comprendre la haine de soi

Théodore Rubin explique comment la capacité à s’observer induit une sorte de dissociation du soi.
Cela explique les voix intérieures qui commentent nos actes, nous congratulent ou nous font des reproches.
Un système de valeurs culturelles impossibles (bien détaillé dans la dernière partie du livre), la dépendance à des règles rigides, tue la spontanéité.
La dépression est :

souvent un signal que l’individu a encore l’espoir et l’envie profonde de (re) devenir vivant

La haine de soi se manifeste de multiples façons :
– l’auto-dérision (les phrases et les pensées dévalorisantes)
– des fantasmes d’auto-dérision y compris le masochisme
– des critiques auto-vengeresses (c’est l’idée que si on souffre suffisamment, si on est assez méritant, on finira par réussir)
– se diminuer, s’auto-flageller
…à suivre…
(car il faut connaître l’ennemi si on veut le combattre)

Facebooktwitterpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.