Le travail sur l’ombre (2)

Voici un paragraphe très intéressant caché dans le chapitre IV d’Integral Life Practice.

Il existe plusieurs formes distinctes d’ombre. Jusqu’ici, nous nous sommes focalisés sur un des types les plus fréquents – l’ombre réprimée inconsciente, les pulsions, sentiments et besoins qui sont si menaçants pour notre conscience que nous les avons réprimés. Ce matériel d’ombre est la source de projections – à la fois négatives et positives et le travail pour les illuminer n’est jamais fini.
Il est important de mentionner une autre sorte d’ombre. C’est celle de nos capacités émergentes que nous ne n’avons encore jamais possédées et habitées. C’est le moule de parties plus élevées de nous-mêmes qui veulent être vécues par nous. Souvent, nos identités sont conditionnées et ne permettent pas à certains des aspects de nos capacités de s’exprimer. Nous les gardons hors de notre conscience, sous forme d’ombre. Certaines sortes de croissance ne peuvent survenir tant que la répression n’est pas relâchée, nous permettant de nous connaître et de nous montrer en tant qu’individus absolument uniques.
Pour le dire différemment, parfois notre plus grande intelligence, intuition et capacité ne collent pas à notre image de nous-mêmes. Dans ce type de situation, nous fonctionnons en accord avec les vieilles identités fixées, et nous sommes incapables d’intégrer et d’incarner de façon responsable nos plus hauts potentiels et notre plus grande conscience. Nous sommes condamnés à être un self moins haut que ce que nous sommes réellement supposés être. C’est important de reconnaître que l’ombre peut parfois retenir non seulement des aspects « inférieurs » ou primitifs de la psychè, mais aussi certains des plus évolués. Soyez conscient de cette possibilité. Et quand vous reconnaissez qu’elle opère en vous, trouvez la clarté et le courage de choisir de vivre selon vos capacités les plus hautes.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailby feather

Une réflexion sur “ Le travail sur l’ombre (2) ”

  1. Joelle Kirch sur

    Quel magnifique texte, si clair. Il est bien à sa place ici.
    Bien sûr, j’ ai souvent vu cette ombre de nos capacités émergentes chez les autres, mais chez moi…oui, je vais nettoyer mes lunettes.
    Merci!
    Joelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *