Le travail intérieur*

Il s’agit de faire confiance au corps pour capter la multitude d’informations qui s’offrent à nous et qui ne sont pas accessibles au mental. Au cours de ce séminaire de deux jours (c’était à Berlin l’année dernière), Amy et Arnie Mindell ont disséqué leur exercice favori nommé Forum 721. 721, c’est 360+360+1. Il s’agit de deux explorations successives (à 360°), l’une dans la réalité et l’autre dans le monde du rêve. Dans une situation qui nous pose problème, on repère l’énergie du « monstre » qui nous fait face, et on la représente par un mouvement. Ensuite, on interprète sa propre énergie. Par une série d’allers et retours entre ces deux positions, on va approfondir les mouvements, puis répéter l’exploration dans un état semblable au rêve.
Enfin, le 1 correspond à une descente au niveau de l' »Essence ». On se centre, on ne pense à rien, puis on va laisser le corps produire un mouvement, une danse, qui englobe et unifie les deux positions. C’est ce « 1 » que les Mindell nomment un « espace sacré et secret » dans lequel une identification à l’autre peut se produire et de nouvelles possibilités peuvent survenir. Toutes ces informations pourront être utilisées dans le Processwork qui suit.

Je suis parce que tu es… Tu es je… Je suis toi…

Télécharger la vidéo

*en anglais innerwork

Voici un exemple travaillé hier, je ne sais pas encore s’il a guéri le monde, mais il m’a guéri moi-même.
Exercice 721 des Mindell

A propos d’une amie qui m’a écrit une lettre très méchante

1er tour à 360 degrés (au niveau de la réalité actuelle)
Se représenter, mimer l’énergie de cette amie : Elle est un peu forte, elle a une carapace autour d’elle un peu repoussante, c’est pour se défendre
Se placer en face et se représenter sa propre énergie : Je suis un oiseau qui regarde les choses de haut, en pointant son bec successivement vers ce qui ne va pas

2ème tour à 360 degrés (au niveau du rêve)
L’amie : elle se démène comme un boxeur sur un punching-ball
Moi : L’oiseau se défend en donnant des coups de bec

3ème tour au niveau de l’essence
Le boxeur s’est transformé en un poussin qui donne des petits coups de bec pour sortir de l’œuf
L’oiseau a pris un peu de hauteur, c’est un pélican, puis un flamand rose qui va déployer ses ailes et voler en groupe dans une action constructive commune. Le flamand rose caresse le petit poussin qui vient d’éclore, l’encourage dans sa nouvelle vie. Le flamand rose est maintenant libre de déployer ses ailes et de prendre son envol.
Les deux protagonistes se sont retrouvés dans l’image de l’oiseau.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *