Dans le feu des conflits

Dans tout groupe, dans toute interaction, se joue une gamme de tensions autour de questions liées à la diversité des points de vue, modes de fonctionnement et de communication, blessures passées, injustices, privilèges. Une des raisons les plus communes qui fait que ces questions ne sont pas abordées, c’est parce que la plupart d’entre nous ont peur de la colère. Et alors, les sentiments sont embrouillés et réprimés, l’atmosphère peut être tendue et déprimée, et même désespérée.
Afin de créer des communautés humaines vivantes et florissantes, il est nécessaire d’être humbles, nous dit Arnold Mindell dans Sitting in the Fire, et d’avoir conscience de notre propre contribution et responsabilité dans les problèmes actuels. Les préjudices subtils et omniprésents que font subir aux autres les personnes bénéficiant de privilèges, ne sont pas régulés par la législation. Et qui plus est, nous avons tous des privilèges dont nous faisons usage naturellement et qui constituent une oppression vis-à-vis d’autres personnes (les privilèges sont – encore – le genre, la position sociale, le niveau d’études, etc…). La première prise de conscience est celle de ses propres privilèges, et la reconnaissance que bien des gens ont de bonnes raisons d’être en colère, ou plongés dans le désespoir. Permettre à ces sentiments de s’exprimer libère la communication dans tout le groupe.
Si nous ne savons pas comment reconnaître toutes ces questions sociales liées aux privilèges, nous attisons les flammes du conflit. Toutes ces questions sont présentes en permanence dans l’écologie du groupe, dont elles forment le champ, l’atmosphère. Ce sont les fantômes du groupe. Elles sont perceptibles au facilitateur exercé qui n’ignore rien de ces problématiques universelles.
En fait, il s’avère qu’aborder ces questions en groupe permet de travailler de façon globale sur toute l’histoire de l’espèce humaine.
La traduction de Sitting in the Fire d’Arnold Mindell devrait paraître prochainement grâce à Maurice Brasher. Un groupe de consultants francophones formés au Process Work apporte ces méthodes dans les entreprises et les institutions.
http://openforumandco.org
http://mauriceprocess.wix.com
Sur le site http://process-work.fr, vous trouverez un article de présentation du processwork.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *