Les cinq accords toltèques

Laissez les livres vous faire des clins d’œil…
Celui-ci était dans une pile que mes hôtes proposaient à leurs visiteurs d’emporter… tout simplement.
Les cinq accords toltèques sont un programme simple

pour changer le monde, pour devenir un messager de vérité et d’amour, un être authentique et libre…

Que votre parole soit impeccable : cela signifie une bonne fois pour toutes cesser tout discours dévalorisant sur soi-même, ne plus jamais dire que l’on est nul, ne plus se traiter de grosse vache, ne plus s’excuser d’être là.
Quoi qu’il arrive n’en faites pas une affaire personnelle : c’est je crois une question d’humilité, cesser de se prendre pour le centre du monde.
Ne faites pas de supposition : combien de fois, me croyant psychologue suprême, n’ai-je pas prêté à d’autres des réactions, des pensées et des suppositions qui n’étaient que les miennes ? Combien de fois ces suppositions m’ont-elles empêché d’agir et d’être vraiment moi-même ?
Faites toujours de votre mieux : cela est lié au fait de se considérer désormais comme un artiste, un maître d’art.
Soyez sceptique mais apprenez à écouter : : depuis tout petits nous croyons à des mensonges, toute l’humanité croit à des mensonges, et tout le monde fait semblant de quelque chose. Mais il n’y a qu’une seule vérité, c’est que je ne sais rien, ou alors pas grand chose.

Tous les conflits, nous disent Don Miguel et Don José Ruiz dans Le cinquième accord toltèque : la voie de la maîtrise de soi (Guy Trédaniel, éditeur) ont lieu entre la vérité et le mensonge. Et ils nous disent bien d’autres choses utiles encore…

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *