Arnold Mindell en français

Lorsque le terrorisme frappe près de chez vous, il s’agit de se demander pourquoi. Et Mindell a la réponse à cette question.
Dans « Sitting in the fire », il décrit la facilitation d’un processus (Process Work) dans une ville au bord de l’émeute. Le facilitateur est un World Worker (citoyen engagé, travailleur de la paix, un aîné tout au moins en sagesse) qui va être capable de détecter ce qui se passe vraiment, de faire ressortir la réalité cachée. Cela implique peut-être de donner la parole à la minorité silencieuse. Cela nécessite de reconnaître que bien des gens ont des tonnes de raison d’être très en colère et de prendre conscience qu’on inflige forcément de la violence aux autres par nos privilèges. La méthode Mindell permet de mettre au grand jour les conflits latents et de s’en servir plutôt que de les ignorer.
Bien que traduit dans de nombreuses langues et enseigné dans des universités étrangères, Arnold Mindell est quasi-inconnu en France. Pas pour longtemps…
Pour en savoir plus : Ecole française de ProcessWork

« La démocratie profonde, dans sa plus intense expression, permet de s’ouvrir aux points de vue des autres personnes et des autres groupes. Elle laisse s’exprimer les émotions et les expériences personnelles qui habituellement sont exclues des conflits et du débat public rationnel. » Arnold Mindell

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *